mardi, 11 décembre 2018 21:23

NUIT DE DECEMBRE

(En réponse au défi poétique de Virginie Lloyd)

Assez pleuré

Le cul de Sand,

Assez mastur-

bé sur la lande,

Cheveux au vent

Que l'on me prête,

Moi le chouinard des romantiques.

Assez passé

Pour la chochotte,

Le larmoyant qu'il faut moucher,

Le p'tit poivrot académique.

C'est bien joli, faire le Grand :

« Moi, je m'exile pour la France.

Retenez-moi ou je respire ! »

C'est vrai, il a pleuré, Victor,

Des larmes parfois belles,

Parfois grandiloquentes :

Boursouflé d'être lui,

Il s'est pris pour Hugo.

Publié dans Livres
mardi, 06 novembre 2018 12:06

L'illuminé de Coggia

Préface

Je réunis ici des poèmes d'abord publiés sur Facebook. Le but étant naturellement d'achever un recueil et trouver un chemin vers une jolie édition papier. Le titre du recueil est bien-sûr un clin d'oeil à Rimbaud, à mes propres démons qui m'emportent parfois, mais aussi aux Babut, qui, depuis si longtemps, me réclamaient "quelque-chose sur Coggia". Merci à Marina Vie pour la petite évidence qu'il me manquait. Quant au reste, à vous de lire, de commenter, ou de garder le silence. Merci dans tous les cas pour votre visite sur cette page qui sera enrichie à chaque nouveau poème.

Publié dans Livres
samedi, 25 août 2018 14:46

Renaissance

Il pourrait sembler seul, il est accompagné

D'un poète absolu : ce soir, il veut gagner !

On le croyait perdu, il revient en Espagne

Écrivant en français comme on joue en Allemagne

Surun orgue sacré, comme Bach, le meilleur !

On le croyait perdu : ce soir, il est des leurs.

Publié dans Jeux de Rôles