Vincent Gérard

Vincent Gérard

Mai  1940. Les armées alliées (anglaises et françaises) s’avancent en Belgique en réponse à l’offensive allemande dans les Pays-Bas et en Belgique. Ce faisant, elles prêtent leur flanc à l’attaque principale des divisions de Panzers (les chars allemands) qui a lieue au travers même des Ardennes, réputées infranchissables par des moyens blindés. Soutenus par l’infanterie et une aviation omniprésente, les divisions blindées allemandes percent la défense alliée et contournent les armées alliées imprudemment avancées en Belgique dans le but de les couper de leurs bases arrières. Le reste de l’histoire est bien connu, la retraite se transforme en débâcle et en deux mois, la France est écrasée. Cette histoire, si amère  soit-elle, est bien connue. Pourtant, nos voisins allemands ne sont pas les premiers à expérimenter cette manœuvre éclair aux résultats si grandioses…

Lorsque Philippe Perrier m’annonça le grand retour des Plumes, je rejoignis le navire sans hésiter. J’ai plus de temps à consacrer aujourd’hui à des chroniques que lorsque j’étais embarqué sur des navires de la Marine, plus de choses à dire aujourd’hui qu’il y a cinq ans. Mais je ne suis toujours pas libre de parler d’actualité, de politique. Alors je vais écrire sur l’Histoire. Ma première Plume de la Renaissance (du site, NdR) s’est imposée immédiatement. Et pour cause : je crée en ce moment un jeu d’Histoire sur une des plus importantes campagnes du général Lazare Hoche. J’ai donc bien la tête à dorer un peu son blason.