×

Annonce

EU e-Privacy Directive

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.

View Privacy Policy

View e-Privacy Directive Documents

View GDPR Documents

You have declined cookies. This decision can be reversed.

mardi, 16 mars 2021 09:17

Quel avenir, notamment financier, pour Quelques Plumes ? Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Quelques Plumes Quelques Plumes Marc Bourdeau

Bonjour à tous et merci d'être ici. Aujourd'hui, je voudrais partager quelques réflexions de carrière qui me trottent dans la tête et faire comme une pause, un bilan.

Pardon tout d'abord d'avoir été absent depuis plusieurs semaines : longue hibernation dont le deuil de mon père n'est pas étranger. C'est donc avec d'autant plus de joie que je vois la vie refleurir petit à petit sur les arbres et au pied des arbres d'Ajaccio.

Depuis la réouverture de ce blog, comme un espace de liberté qui m'est nécessaire, j'ai un peu touché à tout : critique littéraire, poésie sportive, rêveries catholiques, autobiographie teintée de Cargèse, mon village, un peu de politique, mon press book, annonce (enfin !) de la publication de ma première nouvelle payante... Bref, du tout venant, sans doute sans grand ordre et suivant l'inspiration du moment.

 

La première leçon, outre l'audience modeste (mais je n'ai pas triché ni acheté des hits ou des likes), c'est que la forme « Blog » ne marche pas : extrêmement peu de commentaires.

La deuxième leçon, c'est que beaucoup de mes contacts, lors d'échanges privés, me tirent par la manche vers le streaming plutôt que le blog, qui serait une forme dépassée. Si j'ai beaucoup d'admiration par exemple pour Tatiana Ventôse ou Nota Bene, je ne me sens pas du tout de la même fibre : mon arme, rien à faire, ce sont les mots. Youtubeur serait selon moi un boulot à temps plein, pour lequel je partirais avec cinq coups, au minimum, de retard et, le temps que je parvienne à un niveau passable (on peut rêver !) la mode aura tourné.

La troisième leçon, c'est que tout ça, si on le considère froidement, n'est pas très rentable. Outre l'hébergement, il y a l'achat de livres et BDs, puisque je refuse les exemplaires de presse que, rémanence quand tu nous tiens, on me propose encore ici ou là. J'y suis de ma poche, qui n'est pas excessivement garnie. Libre, fier, mais ce n'est pas tenable sur le long terme comme occupation dans la vie.

La quatrième leçon, c'est que les possibles partenariats financiers pour mettre un peu de beurre dans les épinards ne sont pas aussi évidents que ce qu'il me semblait au départ. Il est possible, sur le papier, de s'inscrire sur Tipeee ou Patreon, par exemple, pour récolter des « pourboires » ou appeler au mécénat. Mais il faut se mettre aussi dans les clous avec le fisc, ce qui semble moins évident que prévu pour Tipeee. d'une part, et s'il y a certainement une face cachée de Patreon, de l'autre.

La cinquième leçon, c'est qu'émerveiller ou instruire le monde paie peu. Nota Bene, par exemple, chaîne Youtube de vulgarisation en Histoire, forte d'un travail remarquable et d'une audience atteignant parfois les 2 millions de vues, ce qui fait boule de neige et entraîne un passage au JT national... c'est à peine 2 400 € par mois environ de pourboires sur Tipeee. C'est beaucoup et c'est peu. Surtout vu la qualité du travail. Quant à comparer l'audience de Nota Bene, en quantité, avec celle, confidentielle de ce blog. Mmm, comment dire ?


La sixième et dernière leçon pour aujourd'hui, c'est que je voudrais vous laisser la parole et vous inviter, vraiment, à vous exprimer plus que ce que vous le faîtes sur Quelques Plumes. Roman, poésie, nouvelle, critique littéraire, suite d'Ortelin, ficus bavard (Leanpub) : au petit jeu de chacun a un post-it sur la tête, sait qui sont les autres, mais ne sait pas qui il est, où et comment me voyez-vous ?

 

Lu 113 fois Dernière modification le mardi, 16 mars 2021 09:33
Philippe Perrier

Ancien journaliste littéraire pour Auteurs.net, Lire, L'Express, La Revue des Deux Mondes et RCF Corsica, métis corso-greco-mayennais, écrivain momentané. Co-auteur de "Cargèse autrefois ..." et "Cargèse autrefois... II" (Lacour), ainsi que d'"Ortelin, ficus bavard" (Leanpub).

Président Co-fondateur de quelquesplumes.info

Plus dans cette catégorie : « 2021 : année de la légèreté

Laissez un commentaire