×

Annonce

EU e-Privacy Directive

This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.

View Privacy Policy

View e-Privacy Directive Documents

View GDPR Documents

You have declined cookies. This decision can be reversed.

Divers

Divers (19)

dimanche, 02 janvier 2022 10:27

2022, année du corps

Écrit par

Pace è salute, paix à santé à tous pour 2022. S'il fallait choisir un thème pour cette année, et les souhaits que l'on espère devenir réels, je choisirais l'année du corps.

C'est un désir qui est sans doute né, du temps de mes années parisiennes, d'un reportage au carré des indigents à Thiais, là où une association essayait, par la littérature, de donner un peu de réconfort et de dignité aux endeuillés sans le sou. Et c'est sans doute l'une des plus anciennes et des plus belles vocations de la littérature : écrire pour les morts et les vivants qui sont restés. Même si j'ai dû affronter début octobre la révélation du rapport Ciase – Sauvé (dont j'en suis à peine au début de la lecture du résumé), qui ébranle jusqu'à ma foi, l'amour des défunts reste. En ce jour des défunts, au nom de cet amour, je republie aujourd'hui les anciens tombeaux des plumes. Sans date : l'éternité n'a pas d'horaires.

On enchaîne les chroniques Handivoile avec un petit conte poétique et philosophique inspiré par ma deuxième sortie en voilier, pas plus tard qu'hier, le 15 octobre 2021.

Le 11 juin dernier, j'effectuais mon baptême de voile, sur le Mare Inseme (la mer ensemble), à Ajaccio, grâce à la section Handivoile de la Societé Nautique Ajaccienne et grâce aussi à l'association Isatis, dont je vous ai parlé récemment. Un moment magique dont il ne manquait rien, sinon le fait de reproduire ici le texte que ce baptême m'avait inspiré en juin, et qui a déjà été publié sur la page Facebook du Mare Inseme.

Ce matin, j'étais sur les ondes de Frequenza Nostra pour une émission de près d'une heure, avec trois pauses musicales. On parle santé mentale. Un sujet qui, beaucoup d'entre vous le savent, me touche de très près. Vidéos à portée de souris ;-) !

jeudi, 09 septembre 2021 09:48

Le silence en héritage

Écrit par

    Mon petit papa,

 

    Aujourd'hui, tu entres dans ta quatre-vingt-deuxième année, car la mort, comme tu nous l'avais promis, ne nous a pas séparés de toi. Présent dans nos mémoires et présent près du Père, tu continues à nous offrir le plus beau cadeau que tu aies donné au monde : ton silence. Ce silence, chez toi, n'a pas attendu le tombeau. Au contraire, tu en avais fait, probablement depuis toujours, un art de vivre, de prier, de jouer, d'éduquer, de faire face à la douleur, à la maladie et à la mort. Jusqu'à faire de cette vibration sans mots ton plus bel héritage.

Bonjour à tous et merci d'être ici. Aujourd'hui, je voudrais partager quelques réflexions de carrière qui me trottent dans la tête et faire comme une pause, un bilan.

vendredi, 01 janvier 2021 14:58

2021 : année de la légèreté

Écrit par

Que dire ? Que se souhaiter en ce début d’année où, hier soir, le plus sensé aura été d’espérer tout simplement une : « Bonne nuit » ?

mercredi, 02 décembre 2020 19:26

Deus pontem fecit : le tombeau de mon père.

Écrit par

Papa,

 

Te voilà au seuil de l'inhumation, près à reposer à Coggia, toi qui viens des marches de Bretagne et plus précisément de Champgenêteux, petit village de Mayenne. Ces quelques mots publics, je veux les dire pour toi. Comme je veux partager cette photo, belle comme une icône et choisie parmi les dizaines que j'ai de toi, de moi, de nous.

lundi, 16 novembre 2020 17:29

Hold-up ou le complot du vautour

Écrit par

6'55'', c'est de temps que votre serviteur a tenu sur le « mockumentaire » du moment, Hold-up, qui agite beaucoup les réseaux sociaux, la presse, et, apparemment, le monde politique. Mon Facebook criait dans sa très grande majorité au « poison », à l' « étron » ou à la « daube ». Ayant goûté, je vote pour le vautour.

Page 1 sur 2